Nous ne sommes que Bouche

Variations sur « Une souris verte » pour cor anglais, soprano, comédienne et musique électroacoustique

Avec le spectacle « Nous ne sommes que bouche » nous interrogeons notre rapport à la Nature au travers de notre animalité.

La conscience de notre appartenance au monde animal ressurgit grâce à la musique.

Réminiscence de notre premier contact avec le monde : le son.

Les textes philosophiques (Descartes, Plutarque), la ritournelle de nos comptines (« une souris verte »), la voix lyrique qui fait vibrer nos entrailles,  les chants des baleines jusqu’aux sons métalliques des outils d’abattage des nouvelles usines/abattoirs s’entrechoquent pour nous questionner :

Quel rapport entretenons-nous avec le Vivant, avec la Nature, notre nature, à l’époque de l’élevage industriel  et du nucléaire?

 

 

 

Leave a reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top